« Gérer l’interdit » : encore un thème passionnant abordé lors du dernier Coin des parents!

Le dernier Coin des parents en date du 16 octobre a traité du thème : Gérer l’interdit – Faut-il punir et comment?

Valérie Chastand, psychanalyste, nous a accompagnés dans nos réflexions pendant 2h30 à partir de nos expériences personnelles.

Voici quelques mots récap’ qui permettent d’appréhender le thème de la soirée et les grands lignes à retenir. N’hésitez pas à enrichir ces échanges ici via vos commentaires, vos expériences, vos impressions!

« Pendant longtemps les limites étaient perçues comme un règlement strict qui soumettait l’enfant et l’empêchait de s’épanouir. Aujourd’hui, à l’opposé, la tendance serait de confondre la relation à l’enfant dans la réponse à ses besoins. Or un enfant n’est pas en mesure de décider ce qui est bon pour lui sans modèle, sans explication.

L’objectif est d’aider l’enfant à vivre en groupe et à se développer en fonction de ses potentiels.

Convaincus de la nécessité de placer un cadre de vie, nous nous heurtons néanmoins à de petits conflits quotidiens.

Voici 3 éléments-clés :
– la congruence : imposer des règles c’est d’abord les respecter soi-même
– la constance : intervenir toujours de la même façon et enseigner à l’enfant ce que l’on attend de lui
– renforcer les bons comportements

Quelques explications :

Les limites sont structurantes car elles permettent à l’enfant, de prendre conscience de ses besoins, des besoins des autres, du danger. L’enfant, en grandissant, cherche à s’affirmer. Il cherche à être recadré, rassuré en affirmant ou en questionnant le comportement plus ou moins adapté.

Pour aider l’enfant à prendre confiance en lui, essayons de distinguer l’enfant de son comportement. Le comportement  est réprimandable  et peut donc être sanctionné.

Une règle est plus facile à comprendre qu’un interdit car elle donne à entendre ce qui doit être fait alors que l’interdit élimine une action/situation sans donner la solution. Les règles de sécurité sont non négociables. »

Valérie Chastand, psychanalyste

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *